Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

L’Union Européenne autorise enfin la vente de semences paysannes

/ Europe

Les agriculteurs auront enfin la possibilité de vendre leurs graines sans être dans l’illégalité.

En effet, après plusieurs années de lutte les partisans du bio gagnent enfin le combat.
Une petite victoire contre Monsanto et autres multinationales puisque les députés européens ont enfin validé la possibilité pour les agriculteurs bio de vendre les semences issues de leurs propres productions. Une véritable victoire.

Jusqu’à ce que les députés européens prennent cette décision, les seules semences pouvant être légalement commercialisées étaient répertoriées dans un catalogue officiel. Cependant la majorité de ces semences étaient la propriété des multinationales telle que Monsanto. Ce qui engendrait une uniformisation totale de nos fruits et légumes, standardisant notre alimentation et détruisant la biodiversité.

C’était sans compter sur les eurodéputés, qui jeudi dernier, ont mis fin à la criminalisation de ce qu’on appelle les semences paysannes. L’objectif de cette nouvelle loi est de soutenir le bio et ses agriculteurs en les autorisant à commercialiser les graines issues de leurs propres récoltes.

Une décision qui sera appliquée en 2021

Il faudra malheureusement attendre, puisque cette décision ne sera applicable que dans deux ans et demi, en 2021. Cette date marquera la fin du décret de 1981, qui aura donc entrainé, 37 années d’interdiction pour la vente des semences en dehors du catalogue officiel.

Il sera donc enfin temps pour chaque paysan bio, de développer ses propres variétés et de pouvoir les mettre sur le marché, favorisant ainsi la force de notre biodiversité. Cela a également pour objectif de faire renaitre les milliers de variétés de légumes et de fruits qui existent ébranlant ainsi l’inquiétante statistique dévoilée par L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et relayée par le Figaro. Selon elle, notre alimentation est le résultat de 12 espèces végétales et 5 espèces animales.

Le combat n’a donc pas été mené en vain, des années de lutte aboutissant à une grande victoire, il ne reste plus que quelques années à attendre avant de pouvoir se réjouir pleinement de cette bonne nouvelle.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires