Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La taxe soda a permis la réduction de sucre dans différentes boissons

/ Monde

Suite à la nouvelle taxe entree en vigueur depuis le 1er juillet, les fabricants ont modifié la recette de leurs boissons afin de réduire l’impact financier.

La nouvelle taxe soda, qui s’applique aux produits en fonction de sa proportion de sucre ajouté, est entrée en vigueur le 1er juillet 2018. Selon  une enquête de BFMTV, les fabricants de soda ont modifié leurs recettes et ont considérablement fait baisser le niveau de glucose de leurs boissons.

On peut le voir, chez Breizh Cola, la bouteille d’un litre est désormais composée de 12 grammes de sucre en moins, l’équivalent de deux morceaux de sucre. Toujours d’après BFMTV qui a interviewé le président de Phare Ouest, qui produit le cola celtique, cette baisse engendrerait une « économie » sur la taxe d’environ 2 centimes par bouteille de 1,5 litre. Selon le président, cette réduction ne change pas le goût pour le consommateur, mais si on passait des 94 grammes de sucre actuels par litre à 70 grammes, cela modifierait complètement son goût.

Pour pallier à cela, Lipton a modifié sa recette pour essayer de garder le même goût et la même texture, détaille BFM TV. L’entreprise a ainsi dû ajouter un dérivé de la stévia, un substitut au sucre sans calorie, et des texturants à son Ice Tea pêche, pour passer de 70 à 45 grammes de sucre par litre.

Chez Coca Cola, on a commercialisé un nouveau Sprite original, bien moins sucré que l’ancien, afin de répondre à la réglementation locale. Le taux de sucre est donc passé de 66 grammes par litre à 20 grammes, avec l’aide de l’aspartame. On souligne également que la taxe soda s’applique aussi aux édulcorants mais dans une moindre mesure que sur le sucre.

Des sodas très sucrés encore en vente

Malgré tout, la taxe a pour l’instant des effets limités. En effet, les industriels doivent tout de même vendre leur stock d’anciens produits. L’autre raison est que le produit d’une même marque ne vient pas toujours de la même usine, et celle-ci peut créer des produits différents avec des taux de sucre différents, surtout si elle se trouve à l’étranger. De plus, les distributeurs ne s’approvisionnent pas tous au même endroit. Il est donc fort probable de ne pas trouver le même produit en fonction du supermarché où l’on fait ses courses.

L’unique possibilité pour être sûr de consommer moins de sucre reste encore d’être un consommateur attentif et de lire l’étiquette sur laquelle le taux de sucre doit figurer correctement.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires