Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Afin de mesurer l’ampleur du réchauffement climatique la NASA envoie un laser dans l’espace

/ Monde

Le laser ICESat-2 devrait avant tout aider les scientifiques à comprendre l’ampleur de la contribution de la fonte des glaces à la montée des océans.

Richard Slonaker, responsable à la Nasa, indique qu’il s’agit d’une mission extraordinairement importante pour la science. L’agence spatiale américaine a envoyé ce samedi son laser le plus avancé jamais placé en orbite, l’ICESat-2. Une opération d’une valeur d’un milliard de dollars qui révélera l’ampleur de la fonte des glaces sur une Terre qui ne cesse de se réchauffer.

Le satellite pesant une demi-tonne a été propulsé à 06H02, par une fusée Delta II depuis la base Vandenberg de l’US Air Force en Californie.

Un outil pour des réponses

Ce laser étudiera les couches de glace polaires de la Terre qui ne cessent de changer. En effet depuis près de dix ans, l’agence n’était plus en mesure de mesurer l’épaisseur des superficies recouvertes de glace à travers la planète, faute de machine.

La mission précédente, ICESat, a débuté en 2003 et s’est terminée en 2009. Grâce à elle, les scientifiques ont découvert que la banquise s’affinait et que les surfaces recouvertes de glace disparaissaient des régions côtières du Groenland et de l’Antarctique.

Chercher à savoir pourquoi l’eau monte

L’utilisation croissante des sources d’énergie fossile par l’humanité à des conséquences qui se traduisent une hausse constante des émissions de gaz à effet de serre, considérées comme les principaux responsables du changement climatique. La température mondiale moyenne continue de monter encore et encore, les quatre années les plus chaudes des temps modernes ayant été enregistrées sont les quatre dernières années.

La couche de glace se fait de plus en plus fine, dans l’Arctique et le Groenland, aggravant le phénomène de hausse du niveau des océans qui touchera des centaines de millions d’habitants des régions côtières du globe. Le tout nouveau ICESat-2 offre enfin aux scientifiques la possibilité de mieux comprendre l’ampleur de la contribution de la fonte des glaces à la montée des océans.

Au dessus de la Terre le satellite nous regarde

Tom Wagner, un chercheur du programme cryosphère (glace terrestre) de la Nasa, explique qu’ils vont être capables de regarder particulièrement la façon dont la glace évolue sur une seule année. Il a ajouté que comparer ces relevés précis avec ceux rassemblés au fil des ans aidera certainement à la compréhension du changement climatique et permettra d’apporter des prévisions sur la hausse du niveau des mers et océans.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires