Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Selon la WWF, la population de tigres sauvages a presque doublé au Népal

Népal / / Asie

Grâce aux efforts de conservation, le Népal compte aujourd’hui environ 235 tigres sauvages dans le pays, soit près du double de la population de 2009, qui était de 121 individus.

La nation sud-asiatique est maintenant en passe de devenir le premier pays à doubler sa population de tigres dans le cadre de l’objectif « TX2 » du WWF. Ce dernier vise à doubler la population de tigres sauvages d’ici 2022, qui sera l’année du tigre dans le calendrier chinois.

Les écologistes, dont l’acteur Leonardo DiCaprio, membre du conseil d’administration de la WWF-États-Unis, ont célébré la nouvelle. La fondation de l’acteur a entre autres financé la conservation du tigre dans le parc national de Bardia au Népal depuis 2010.

« Cette augmentation significative de la population de tigres au Népal est la preuve que lorsque nous travaillons ensemble, nous pouvons sauver la faune de la planète – même les espèces en voie d’extinction », a déclaré M. DiCaprio dans un communiqué de presse. « Le Népal a été un chef de file dans ses efforts pour doubler les tigres à l’intérieur de ses frontières et sert de modèle de conservation pour toute l’Asie et le monde. Je suis fier du partenariat de ma fondation avec la WWF et qui a permis d’aider le Népal et les communautés locales à doubler la population de tigres sauvages ».

Selon la WWF, à cause des années de braconnage et de perte d’habitat, il n’y aurait de nos jours, plus que 3 890 grands félins emblématiques parcourant la planète. En tant que principaux prédateurs, ils sont essentiels aux écosystèmes dans lesquels ils vivent.

« Chaque tigre compte pour le Népal et pour le monde », a déclaré Ghana S. Gurung, de la WWF-Népal. « Alors que le Népal n’est plus qu’a quelques tigres de son objectif de doubler sa population de tigres d’ici 2022, le pays souligne également le besoin continu d’assurer la protection ainsi que d’améliorer leurs habitats pour la survie à long terme de l’espèce. »

Dans le cadre de l’objectif « TX2 » fixé lors du sommet de Saint-Pétersbourg en 2010, les 13 pays de l’aire de répartition – Bangladesh, Bhoutan, Cambodge, Chine, Inde, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Népal, Russie, Thaïlande et Vietnam – se sont engagés à faire passer le nombre de tigres sauvages dans le monde à plus de 6 000 d’ici 2022.

« Avec quatre années de plus, l’objectif de TX2, qui consiste à doubler le nombre de tigres au niveau mondial, ne pourra être atteint que si tous les pays de l’aire de répartition s’engagent à atteindre le même niveau d’excellence », a déclaré la WWF.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires