Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Une révolution écologique en marche

France / / Europe

Les annonces se succèdent ces derniers mois. La dernière en date, la publication du rapport du GIEC (le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), nous rappelant l’urgence de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C. Personnalités, politiques, société civile et étudiants décident de marquer le coup.

Après la démission de Nicolas Hulot du gouvernement fin aout, la marche pour le climat initiée par un inconnu début septembre et réitérée le 13 octobre, les discours de personnalité comme Aurélien Barrau, c’est au tour des étudiants des grandes écoles de se mobiliser.

Une pétition circule depuis quelques semaines sur les réseaux sociaux. Des étudiants de HEC, Polytechnique, des Écoles Normales Supérieures mais aussi de l’Agro et d’autres grandes écoles ont décidé d’agir. Ils ont rédigé leur Manifeste étudiant pour un réveil écologique. Rapidement rejoints par les étudiants d’universités, ils ont récolté pour l’instant quelques 11 800 signatures.

Pour ces citoyens, il est nécessaire d’être cohérent en rappelant « À quoi cela rime-t-il de se déplacer à vélo, quand on travaille pour une entreprise dont l’activité contribue à l’accélération du changement climatique ? »

Un changement de cap de la politique des États semble inévitable, le texte du collectif part du constat que « nos sociétés continuent leur trajectoire vers une catastrophe environnementale et humaine. »

Ces étudiants, conscients de l’impact qu’ils auront très prochainement sur le marché du travail ont décidé de s’engager. Pour ces derniers, « le système dont nous faisons partie nous oriente vers des postes souvent incompatibles avec le fruit de nos réflexions et nous enferme dans des contradictions quotidiennes. »

C’est ainsi qu’ils s’engagent à sélectionner leur futur employeur en fonction notamment de son empreinte carbone.

Le succès de ce manifeste figure comme un espoir dans un contexte plus noir que jamais.

Les étudiants de ces grandes écoles étant amenés à voyager et étudier partout dans le monde, on espère que leur action retentira sur tous les continents et aura un poids planétaire.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires