Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le retour des iguanes sur une île des Galapagos, 200 ans après leur disparition

Equateur / / Amérique du sud

La présence d’iguanes à Santiago date de 1835 lors de la visite de l’inventeur Charles Darwin.

Absent de la région depuis deux cents ans juste après avoir été répertoriés par le naturaliste britannique Charles Darwin, aujourd’hui 1.500 iguanes terrestres ont été réintroduits sur une île de l’archipel équatorien des Galapagos.

Le Parc national des Galapagos (PNG) a informé par le biais d’un communiqué que les 1.436 iguanes de l’espèce des Conolophus subcristatus ont été mis en liberté sur l’île de Santiago avec l’aide d’un programme de restauration de l’environnement. Ils ont été prélevés sur une île inhabitée de l’archipel, Seymour Norte.

Le cochon sauvage son pire ennemi

Il aura fallu plus de deux siècles pour que cet écosystème retrouve cette espèce grâce à ce programme de restauration » écologique. Et le parc s’en félicite.
Jorge Carrión, son directeur estime que la population d’iguanes sur Santiago avait disparu suite à la présence d’espèces invasives comme le cochon sauvage, éradiqué depuis 2001.

Les iguanes ont été libéré dans une zone où l’écosystème est semblable à celui de leur habitat naturel. On y trouve une végétation dense, nécessaire à leur alimentation. L’objectif est également de protéger la population d’iguanes de l’île de Seymour Norte, estimée à 5.000 individus, face aux faibles ressources alimentaires.

L’archipel des Galapagos se trouve à environ 1000 kilomètres des côtes équatoriennes. Il est riche d’une flore et d’une faune endémiques uniques au monde et représente ainsi un des écosystèmes les plus fragiles de la planète, classé par l’Unesco au Patrimoine naturel de l’Humanité.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires