Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Thaïlande : une pluie artificielle pour lutter contre la pollution de l’air à Bangkok

Les autorités thaïlandaises déploieront deux avions dotés d’une technologie de fabrication artificielle de la pluie pour créer des averses et disperser la pollution.

Le gouvernement thaïlandais redouble d’efforts pour mettre fin à la pollution atmosphérique grâce à de la pluie artificielle.

Un rapport indique que la pollution de l’air dans de nombreuses parties de la principale destination touristique thaïlandaise a atteint des niveaux dangereux.

En raison de l’augmentation du nombre de polluants atmosphériques, les habitants n’arrivent plus à se fournir en masques de protection, faute de stock.

Bangkok fait face à un pic de pollution de l’air qui a atteint son plus haut niveau depuis un an.

Les autorités locales ont déployé sur les routes les plus fréquentées des canons à eau qui projettent des litres d’eau afin d’assainir l’air.

L’équivalent de 60 camions-citernes déversé sur la capitale

Mais la municipalité va plus loin. « Les autorités sont sur le point de déployer deux avions dotés d’une technologie de fabrication artificielle de la pluie pour tenter de créer des averses à l’est de Bangkok mardi soir … », a déclaré mardi le journal Bangkok Post.

Le contenu de 60 camions-citernes de l’Armée royale thaïlandaise (RTA) et de la Bangkok Metropolitan Administration (BMA) ont ainsi déversés sur les routes de la capitale.

Le comité local de contrôle de la pollution a annoncé que pendant de nombreux jours consécutifs, la quantité de PM2,5 – particules de poussière en suspension dans l’air dont le diamètre est inférieur à 2,5 micromètres (appelées aussi particules fines) – dépasse de loin le niveau de sécurité de 25 microgrammes par mètre cube d’air recommandé par l’Organisation mondiale de la santé.

Les opérations de production de pluie devraient se poursuivre pendant plusieurs jours.

Le pays envisage l’établissement de lois strictes à destination des véhicules les plus polluants.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires