Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

En quinze jours deux icebergs se détachent du glacier Grey au Chili

Les scientifiques qui surveillent l’évolution de ce site confirment qu’au cours des 30 dernières années, le glacier a vu sa taille diminuer d’environ deux kilomètres

Le phénomène a lieu souvent, mais jamais aussi vite. En effet sur une durée de quinze jours, deux grands icebergs viennent de se défaire du glacier Grey, dans la Patagonie chilienne, un fait qui souligne une accélération de la fonte de ce site naturel, liée au réchauffement climatique.

Un iceberg géant de 8,8 hectares s’est brisé le 20 février dernier et s’est séparé de l’une des parois du glacier Grey. Ensuite, le 7 mars, un second bloc représentant 6 hectares s’est défait à son tour. Le temps écoulé entre les deux phénomènes n’a jamais été aussi réduit.

Une perte considérable

Ces deux fractures ont causé un recul de 500 mètres du glacier Grey, soit plus de la moitié de ce qui avait été enregistré ces dix dernières années. Ricardo Jana, un scientifique de l’institut antarctique chilien, souligne qu’en 2017, un iceberg au plus petit volume, s’était également décroché. Il assure également que sa perte de masse au cours des années précédentes était moins importante que celles qui ont eu lieu cette année.

Les scientifiques qui surveillent l’évolution du glacier détaillent qu’au cours des 30 dernières années il a perdu environ deux kilomètres.

Une chaleur inhabituelle

Une étude des Nations Unies de 2018 prouve que 95 % des glaciers chiliens ont reculé. Les scientifiques justifient ce phénomène par la hausse inhabituelle des températures de cet été austral.Il a fait jusqu’à 31 degrés en Patagonie et cela a affaibli les parois du glacier. Inti Gonzalez, glaciologue de la Fondation Cequa, dédiée à l’étude géologique de la Patagonie et l’Antarctique explique que le recul des glaciers coïncide avec l’augmentation de la température qu’ils ont pu noter dans la région.

Ajouté à cela, l’augmentation des précipitations qui aggrave la fonte de la glace, et fait monter le niveau de l’eau du lac où se trouve le glacier. La perte de glace a également diminué la capacité du glacier à réfléchir les rayons du soleil, ce qui a une conséquence directe sur le réchauffement du climat.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires