Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La réintroduction du bouquetin dans les Pyrénées, dans le Béarn, redonne un souffle d’espoir

Le bouquetin ibérique vient d’être réintroduit dans les Pyrénées-Atlantiques pour la première fois depuis 1910, année de sa disparition.

Une mise en liberté de sept bouquetins ibériques a eu lieu, ce 11 avril dans le Béarn, en vallée d’Aspe. Il s’agit du prolongement d’un projet de réintroduction de l’espèce plus vaste qui a débuté en 2014 dans les Hautes-Pyrénées.

Alexandre Garnier, chargé de mission bouquetins au parc national des Pyrénées, indique que le bouquetin ibérique avait disparu des Pyrénées depuis 2000 du côté espagnol, et depuis 1910 du côté français, les causes sont multiples la chasse mais aussi de quelques maladies. Après les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées ariégeoises, l’objectif est de compter des nouveaux noyaux dans le Béarn, afin qu’avec du temps les populations commencent à se rencontrer. Après la vallée d’Aspe, un autre noyau sera réintroduit en vallée d’Ossau.

Le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, qui finance à hauteur de 15.000 euros ce projet évalué à 346.000 euros, explique que le but est de lâcher 75 individus sur trois ans afin de créer deux noyaux de population favorisant la présence durable de l’espèce dans les Pyrénées.

Des moyens techniques mis en place

Les bouquetins sont équipés de colliers GPS, afin de pouvoir suivre leurs déplacements, et d’intégrer comment ils utilisent l’espace rocheux.

Alexandre Garnier souligne que le bouquetin ibérique évolue dans une niche écologique très particulière que sont les falaises, il a donc toute sa place dans l’écosystème pyrénéen.  Il ajoute qu’il s’agit d’une réintroduction très symbolique, et qu’il est important de noter que parfois, on arrive à réparer ce que l’Homme a détruit, même si évidemment cela ne doit pas autoriser l’Homme à faire ce qu’il veut.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires