Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Quelles aides possibles en France pour l’achat d’un vélo électrique?

France / / Europe

Certes le vélo à assistance électrique permet une mobilité sans trop d’efforts ni de pollution, seulement son coût d’achat élevé peut en stopper plus d’un. Mais des aides financières permettent d’alléger la facture

Il est facile de faire l’apologie de la bicyclette pour les trajets quotidiens, mais si la distance est un peu trop longue ou s’il y a un peu trop de montées, c’est le meilleur moyen pour arriver en nage au travail.
L’idéal serait de choisir un vélo à assistance électrique. Malheureusement, le prix moyen de cet engin atteint un peu plus de 1.000 euros. Ce qui n’est pas dans le budget de tout le monde.

Une aide nationale

Pour favoriser une mobilité écologique et responsable, une subvention dédiée à réduire le coût de cet achat a été mise en place lors du précédent quinquennat, en 2017. Ce bonus, réservé au vélo à assistance électrique, neuf, n’utilisant pas de batterie au plomb, était à l’époque fixé à 20 % du coût d’acquisition, hors options, dans la limite d’un plafond de 200 euros. Cet avantage est mis à mal par le nouveau gouvernement qui a considérablement resserré les conditions.

Actuellement, seules les personnes majeures qui étaient non imposables l’année précédant l’acquisition du vélo peuvent bénéficier de cette aide nationale.
De plus il est obligatoire d’avoir obtenu une aide à l’achat auprès d’une collectivité locale pour prétendre au bonus national, tout en soulignant que le cumul des deux ne doit pas dépasser les plafonds mentionnés de 20 % et 200 euros.

Ainsi, si et seulement si, ces conditions sont remplies, il est possible de faire une demande dans les six mois qui suivent l’achat du vélo, via le formulaire accessible sur le site officiel du service public.

Les municipalités à la rescousse

Le dernier recours, restent les municipalités afin de profiter d’un réel soutien financier. Bien évidemment, leur générosité varie. Par exemple, toute personne résidant à Paris peut prétendre à une subvention de 400 euros, et même de 600 euros pour les vélos-cargos, dans la limite de 33 % du prix d’achat.

À Arras et Rouen, ils participent à hauteur de 30 % du montant du vélo, plafonné à 300 euros.

À Clermont, dans l’Oise, l’aide s’élève à 200 euros, et à Nanterre et Caen, le montant de prise en charge varie selon la catégorie fiscale du foyer et dans la limite respective de 200 euros et 250 euros.
Il est donc nécessaire de se renseigner auprès des mairies afin de connaître le montant de l’aide qu’il est possible d’avoir.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires