Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le navire Ocean Cleanup ramasse pour la première fois du plastique dans le Pacifique

Pays-Bas / / Europe


L’organisation veut débarrasser la moitié du continent de plastique du Pacifique d’ici cinq ans.

Le bateau a quitté San Francisco pour faire un test avant de se diriger vers le continent plastique de l’océan Pacifique. Ce mercredi, le fondateur du projet, Boyan Slata, a détaillé lors d’une conférence de presse à Rotterdam que le bateau de l’ONG The Ocean Cleanup a collecté avec succès du plastique pour la première fois. Ils estiment donc avec joie qu’il est désormais possible de réellement nettoyer les océans.

L’ONG néerlandaise se donne cinq ans pour vider de moitié la « grande zone d’ordures du Pacifique », une poubelle flottante trois fois grande comme la France, elle se situe  entre la Californie et Hawaï. Le PDG  et fondateur de l’organisation a souligné que cela représentait environ 15.000 tonnes de plastique par an.

Des tests concluants

Le navire tractait un équipement appelé System 001, dont les capacités sont mises en doute par certains scientifiques. Il a été fabriqué pour rassembler le plastique qui flotte, et permet ensuite de le récupérer et le recycler. Il s’agit  d’un flotteur de 600 mètres de long qui se place à la surface de l’eau, il y également une jupe de 3 mètres de profondeur au-dessous.

Ce système, conçu par Boyan Slat il y a sept ans, était en phase de test depuis un an. Les débris ramassés  jusqu’ici s’échappaient du dispositif, qui n’arrivait pas non plus à saisir les microplastiques. Cette fois, après quelques modifications, Boyan Slat a expliqué que les déchets récupérés sont divers, on y trouve des bouteilles et des caisses comme des fragments devenus si petits qu’ils peuvent facilement être ingérés  et porter atteinte aux  animaux marins.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires