Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Zimbabwe : 55 éléphants victimes de la sécheresse

Zimbabwe / / Afrique

La situation dans la plupart des parcs nationaux du pays est désastreuse en raison de la sécheresse provoquée par le changement climatique. Cela a entrainé la mort de 55 éléphants ces deux derniers mois.

Selon les médias zimbabwéens, au moins 55 éléphants sont morts au cours de ces deux derniers mois dans le plus grand parc national du Zimbabwe, en raison d’une grave sécheresse.

« Nous pouvons confirmer qu’un total de 55 éléphants sont morts dans le parc national au cours des deux derniers mois en raison de la famine. La situation dans la plupart de nos parcs est catastrophique à cause de la sécheresse provoquée par le changement climatique », a déclaré Tinashe Farawo, responsable des relations publiques des parcs du Zimbabwe.

Certaines carcasses d’éléphants ont été vues à moins de 50 mètres des bassins d’eau, rapporte la société de diffusion du Zimbabwe (ZBC), affirmant que les écologistes pensaient que les éléphants avaient parcouru de longues distances à la recherche d’eau.

Le parc national Hwange a été créé en 1930 en tant que parc national de loisirs, sur une superficie de près de 15 000 mètres carrés.

« Le parc devait accueillir 15 000 éléphants, mais abrite maintenant plus de 55 000 éléphants, de sorte que l’habitat d’espèces animales plus petites a également été détruit », a déclaré Tinashe Farawo.

Au sujet des éléphants mourants, il a ajouté : « Au début, nous pensions que c’était du braconnage, mais nous avons découvert que les animaux mourraient avec leurs défenses. Nous avons fait des tests sur les carcasses mais nous pas observé de traces d’empoisonnement, nous avons donc conclu à la famine. »

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires