Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

En Inde, des pêcheurs transforment des filets de pêche abandonnés en planches de surf

Inde / / Asie

Partout dans le monde des initiatives voient le jour tentant d’endiguer la propagation du plastique dans nos océans. Voici le projet imaginé par des pêcheurs de l’État du Tamil Nadu, dans le sud de l’Inde, qui s’emploient à donner une nouvelle vie aux filets de pêche abandonnés.

Ce projet est le fruit de la collaboration entre DSM, une société de nutrition et de développement durable, et la société de sports nautiques basée en Thaïlande, Starboard.

Selon Uday Shetty, directeur des opérations de DSM Engineering Plastics, après avoir retiré les filets inutilisés de l’eau, ils sont nettoyés, transformés en granulés et transportés vers leurs installations à Pune, en Inde. Sur place, les filets déstructurés seront soumis à un contrôle de qualité strict avant d’être transformés en planches de surf écologiques.

Mais au préalable, ce sont les pêcheurs qui vont devoir s’affairer. Lorsque le soleil se lève sur l’horizon dans le village indien de Kuthenkuly, Jesuraja et ses collègues pêcheurs se préparent pour une nouvelle journée en mer. Cependant, ils ne cherchent pas de poisson mais des filets de pêche abandonnés flottant dans l’océan Indien.

 

Les filets en nylon créent une foule de problèmes pour les habitants et les animaux vivant dans l’océan. En plus de se faire prendre dans les filets, les poissons en consomment parfois des morceaux ; et comme il y a toujours un plus gros poisson, les morceaux de plastique continuent de remonter dans la chaîne alimentaire. Les filets accrochent également les hélices des bateaux, ce qui peut endommager leurs moteurs.

Selon les experts il y a environ 640 000 tonnes de filets dans l’océan, ce qui représente près de 10% de tous les déchets plastiques de l’océan.

« Nous regardons au-delà du modèle actuel d’économie linéaire qui consiste à fabriquer, consommer et jeter, et essayons plutôt d’imiter la nature et le cercle de la vie », a déclaré Matt Gray, directeur commercial de DSM Engineering Plastics. En transformant les filets en dérives et en d’autres parties des planches de surf, les filets peuvent retourner dans l’océan de manière beaucoup plus écologique.

Et les avantages du projet ne se limitent pas à l’océan, il crée également une opportunité d’emploi pour les villageois environnants. Comme l’indique les initiateurs du projet, « la collecte, le tri, le nettoyage et la transformation des filets de pêche abandonnés créent des moyens de subsistance durables pour plusieurs communautés locales en Inde ».

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires