Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Une société française condamnée à 192.000 euros d’amendes pour avoir envoyé des conteneurs de déchets illégaux en Malaisie

Malaisie / / Europe

Cet été, une société de trading avait envoyé des conteneurs de déchets illégaux en Malaisie que le pays avait retournés à l’expéditeur. Le ministère de la transition écologique vient de lui infliger une amende conséquente, il s’agit là d’une première.

La punition est lourde, 192.000 euros à payer. Il s’agit de l’amende infligée par le ministère de la Transition écologique à une société de trading qui avait illégalement expédié vingt conteneurs de déchets plastiques en Malaise, explique Le Parisien.

L’affaire avait mis la France dans une mauvaise posture le 28 mai dernier, lorsque la ministre malaisienne de l’environnement, Yeo Bee, avait annoncé que son pays avait retourné à l’envoyeur 60 conteneurs d’ordures acheminées illégalement. Soit 3.000 tonnes de déchets plastiques venues en partie de la France.

Une punition à la hauteur du délit

Beaucoup de pays occidentaux expédient vers l’Asie du Sud-Est une partie de leurs déchets plastiques pour y être recyclés.

Dès 2018, la Chine avait revu à la hausse ses critères d’acceptation des déchets venus de l’étranger, c’est alors d’autres pays qui ont pris le relais. Comme la Malaisie donc mais aussi les Philippines ou l’Indonésie qui, eux aussi, ont réexpédié cet été des conteneurs de déchets plastiques non conformes à l’envoyeur.

Cette amende de 192.000 euros, destinée à cette société de trading, est selon l’entourage de Brune Poirson, secrétaire d’Etat à la transition écologique, un message fort afin d’enrayer ce phénomène. Le Ministère affirme que toutes les entreprises dont les cargaisons font l’objet de renvoi des pays destinataires seront poursuivies en France.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires