Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des physalies très urticantes retrouvées sur les plages françaises de l’Ouest

France / / Europe

Plusieurs cousines des méduses, des physalies ont été retrouvées sur les plages de l’Ouest.

Il est nécessaire de faire preuve de vigilance. Depuis ces derniers jours, plusieurs physalies se sont échouées sur différentes plages françaises. Ces petites bestioles de couleur bleue, cousines des méduses, ont par exemple été aperçus sur le sable en Vendée et en Bretagne mais également en Normandie. L’agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire a ainsi fait paraitre un communiqué appelant à la prudence. Ils indiquent notamment que cette espèce est extrêmement urticante à cause de ses filaments de grande longueur.

L’ARS conseille de ne pas toucher ces physalies, même si elles sont mortes, afin de ne pas être victimes de lésions cutanées très douloureuses telles que la brûlure ou l’urticaire, qui peut aller jusqu’à une sensation de malaise ou une perte de connaissance. En cas de contact, l’agence recommande de retirer les tentacules qui sont très adhérents à la peau, sans les écraser, en appliquant de la mousse à raser ou bien du sable sec sur la lésion et en grattant avec un carton rigide.

D’où viennent-elles

Si la présence de ces méduses communément appelée vessies de mer peut paraître improbable en cette saison, ce n’est pas la première fois qu’un tel signalement a lieu. Céline Tessier de l’ Océarium du Croisic, souligne que ce sont des animaux qui ne peuvent pas se déplacer par eux-mêmes, et qui sont donc remontés par les courants depuis les Açores. Il ne faut donc pas nécessairement y voir une conséquence du réchauffement climatique.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires