Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Chine : Mise en service du premier port 5G alimenté à l’hydrogène au monde

Chine / / Asie

Le premier port 5G au monde alimenté à l’hydrogène dans la ville de Qingdao, dans l’est de la Chine, est devenu opérationnel le 28 novembre. Disposant d’un nouvel équipement de haute technologie, il permet aux véhicules autonomes de transporter des conteneurs de manière plus efficace et plus respectueuse de l’environnement.

Le port vert intelligent du terminal à conteneurs automatique Qingdao New Qianwan, dans l’est de la Chine, gère non seulement le chargement et le déchargement des conteneurs par des systèmes intelligents, mais utilise également près de 100 équipements automatisés, notamment des véhicules guidés sans pilote et des grues ferroviaires à grande vitesse alimentées à l’hydrogène.

Ces avancées aideront l’ensemble du terminal à atteindre son objectif de zéro émission tout en exploitant pleinement son potentiel.

« Dans notre port, le pont roulant et le pont ferroviaire transmettent les signaux de contrôle et vidéo à distance par 5G, permettant ainsi la conduite sans pilote de tous les équipements et répondant pleinement à la demande de nos besoins de production », a déclaré Li Yongcui, directeur général du terminal.

Une efficacité opérationnelle améliorée au détriment des emplois

Le port entièrement automatisé a considérablement accéléré les modes de fonctionnement traditionnels des terminaux. Il permet aux grutiers de nouvelle génération de contrôler six ensembles d’équipement de levage dans un centre de contrôle situé à 100 mètres, tout en achevant le processus de chargement et de déchargement en moins de 90 secondes.

Par rapport aux ports plus traditionnels, les nouvelles innovations de Qingdao ont augmenté l’efficacité opérationnelle de 30% et réduit la demande de main-d’œuvre de 70%, ce qui rend son automatisation et son efficacité globale bien supérieures aux autres ports de classe mondiale.

« Nous utilisions déjà une grande quantité de diesel, puis nous sommes passés à l’électricité. Nous utilisons maintenant cette énergie à l’hydrogène, un nouveau type d’énergie totalement verte et respectueuse de l’environnement, sans émission de carbone. Le port a transformé et amélioré ses mesures de protection de l’environnement et exploré les nouvelles technologies », a déclaré Zhang Liangang, un autre responsable du terminal.

Selon les estimations, l’ensemble du port devrait réduire les émissions de dioxyde de carbone d’environ 28 000 tonnes et ses émissions de dioxyde de soufre d’environ 300 tonnes par an.

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires