Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les utilisateurs du métro peuvent échanger leurs déchets plastique contre des tickets de métro à Rome

Italie / / Europe

Les touristes et les utilisateurs du métro peuvent désormais se déplacer dans Rome et recycler les bouteilles en plastique usagées pour sauver l’environnement.

Les personnes voyageant à travers la ville antique via son réseau de métro peuvent échanger du plastique contre des crédits de transport en commun dans trois des principales stations de métro de Rome grâce à une initiative écologique qui est en cours de mise en œuvre.

Les utilisateurs sont invités à recycler leurs bouteilles en plastique dans des « distributeurs automatiques inversés » et les crédits qu’ils accumulent peuvent être utilisés pour l’achat de billets de bus et de métro. Chaque bouteille en plastique PET recyclée vaut 5 centimes ; un crédit de 1,50 euro nécessiterait donc un dépôt de 30 bouteilles en plastique.

Les machines, stationnées à Cipro sur la ligne A du métro de Rome, à Piramide sur la ligne B et à San Giovanni sur la ligne C, acceptent des bouteilles jusqu’à 2 litres. Une fois introduites dans les bouches des distributeurs automatiques, les bouteilles sont broyées, triées puis recyclées.

Deux applications de téléphonie mobile, myCicero et Tabnet, convertissent les dépôts de plastique en crédit utilisable.

Selon Lonely Planet, les machines resteront en place pendant une « phase de test » de 12 mois. Si elles sont bien reçues et bien utilisées par les utilisateurs du métro de Rome, les autorités de la ville étendront le système et rendront les distributeurs automatiques inversés permanents.

11 000 bouteilles usagées recyclées en 2 semaines de test

Une vidéo partagée par Euro News en septembre 2019 faisait allusion à l’ampleur de la crise plastique de Rome. Alors que les premières secondes de la vidéo montrent un soleil brillant au-dessus de l’emblématique Colisée, les suivantes montrent une rangée de bennes à ordures débordant de verre recyclable et d’ordures en plastique.

Une femme passe notamment devant des tas de déchets avec son écharpe sur le nez pour se protéger de la puanteur. Elle tient une bouteille en plastique à usage unique dans sa main.

L’image suivante montre un distributeur automatique en marche. Selon Recycling International, plus de 11 000 bouteilles usagées ont été recyclées au cours des deux premières semaines de test en août 2019.

Cette initiative a également mis en avant le fait que les Italiens boivent plus d’eau en bouteille que dans les autres pays européens. La consommation d’eau en bouteille italienne s’élève, en moyenne, à 188 litres par personne chaque année. Si l’initiative continue de satisfaire les usagers de Rome, elle pourrait contribuer à réduire la crise plastique de la capitale italienne.

Même s’il s’agit d’un pas dans la bonne direction, Rome a encore du chemin à parcourir par rapport aux initiatives de recyclage de ses voisins.

Le recyclage du plastique dans le monde

D’après une étude réalisée par la National Geographic Society, seulement 9% environ de tout le plastique jamais fabriqué est susceptible d’avoir été recyclé.

Jenna Jambeck, ingénieure en environnement à l’Université de Géorgie, a commenté les résultats de l’étude. « Nous savions tous qu’il y avait une augmentation rapide et extrême de la production de plastique de 1950 à nos jours » a déclaré Jenna Jambeck, « mais en fait, quantifier le nombre cumulé de tous les plastiques jamais fabriqués était assez choquant. »

Ce chiffre cumulé était de 8,3 milliards de tonnes de plastique, la plupart à usage unique. Outre le pourcentage scandaleusement bas de recyclage, seulement 12% du plastique total a été incinéré, et le reste mettra environ 400 ans à se dégrader dans les décharges.

Mais certains pays mènent déjà la lutte contre la pollution. Selon l’Atlas mondial, 68% des déchets municipaux allemands sont soit recyclés, soit compostés, et la Corée du Sud a investi 2 % de son produit intérieur brut dans un programme d’incitation au recyclage nommé « Croissance verte ».

La Norvège a également un système de retour des dépôts très efficace pour les bouteilles et canettes en plastique, géré par une société appelée Infinitum. Ainsi, 97 % de toutes les bouteilles en plastique en Norvège sont recyclées avec succès.

Le recyclage est un tremplin nécessaire dans la reconsidération collective de nos besoins plastiques à usage unique.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires