Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le Danemark franchit la barre des 50% pour la production d’électricité renouvelable

Danemark / / Europe

Pour la première fois, la moitié de la consommation électrique du Danemark provient de la production renouvelable, avec 47 % d’énergie provenant de l’éolien.

2019 a été une année record pour la production d’électricité renouvelable au Danemark. Le média national dr.dk rapporte que, pour la première fois, la moitié de la consommation électrique du Danemark provient de la production renouvelable. Le vent a dominé, avec 47% de l’énergie verte provenant des éoliennes. Le reste provenait du solaire.

Il s’agit d’une augmentation par rapport à l’année précédente. Le pays bat le record précédent de 2017, lorsque près de 46% de la consommation d’électricité provenait de la production éolienne et solaire.

Une expansion massive par le vent

La principale raison de l’augmentation de la production d’énergie éolienne en 2019 est la mise en service du parc éolien offshore Horns Rev 3 il y a quelques mois. Situé à l’ouest du Danemark, il peut à lui seul couvrir la consommation annuelle d’électricité d’environ 425 000 ménages (environ 20% du total des ménages danois).

Il se compose de 49 éoliennes Vestas V164-8,3 MW, ce qui lui confère une puissance nominale totale de 407 MW, équivalent au dernier grand parc éolien mis en service dans le pays en 2013 : le parc éolien Anholt de 400 MW, qui compte 111 turbines Siemens, de 3,6 MW chacune. Cette capacité en watts réduit en l’espace de 6 ans de moitié le nombre de turbines nécessaires, ce qui explique la baisse rapide du coût de l’énergie éolienne offshore au cours de la dernière décennie.

Jan Hylleberg, PDG de Wind Denmark, qui représente l’industrie danoise des éoliennes, a déclaré à dr.dk : « C’est principalement la mise en service de Horns Rev 3 qui a augmenté la production, mais cela est également lié au fait que le vent a davantage soufflé en 2019 que cela n’a été le cas en 2018. »

Une croissance vertigineuse qui ne fait que commencer

Le parc éolien offshore de 600 MW Kriegers Flak en mer Baltique sera connecté au réseau électrique danois et allemand d’ici 2021, et d’ici 2025, le parc éolien offshore Thor en mer du Nord devrait être connecté à une capacité nominale d’au moins 800 MW. Thor est le premier des 3 parcs éoliens offshore de taille giga que le Parlement danois a convenu de construire d’ici 2030.

Les énergies renouvelables devenant la source d’énergie dominante, l’objectif de réduire les émissions de CO2 de 70% en 2030 par rapport à 1990 devient atteignable. La grande majorité au Parlement danois vient de surcroit de se mettre d’accord sur une loi climatique ambitieuse dont l’objectif final est d’être neutre en CO2 d’ici 2050.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires