Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La sécheresse en Méditerranée laisse les arbres sans feuilles et l’écosystème en souffrance.

Espagne / / Europe

La forêt méditerranéenne connaît une diminution de son feuillage depuis vingt ans. Une étude publiée récemment dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences montre que la sécheresse dénude les arbres, ce qui met un peu plus sous pression l’écosystème de la Méditerranée.

Chêne liège en bord de Méditerranée

L’étude a analysé des données météorologiques de 1987 et 2007 et a conclu à la hausse de la fréquence et de la durée des périodes de sécheresse. Ceci a entrainé une diminution généralisée de la cime des arbres, quelle que soit l’espèce, par une réaction d’adaptation des plantes à la quantité d’eau disponible.

Selon le professeur de l’Institut Supérieur d’Agronomie João Santos Pereira, les arbres entrent dans un état de stress et deviennent plus vulnérables. Ils perdent alors peu à peu leur capacité de récupération et finissent par mourir.

Une autre conclusion de l’étude porte sur la mort de communautés d’insectes et de champignons associés à certaines espèces végétales. Que ce soit les insectes parasites vivant dans les troncs ou les champignons se développant à la base de ceux-ci, tous deux s’alimentent directement des arbres. La réduction drastique de l’abondance et de la diversité de leur alimentation cause leur propre disparition, ce qui aura un impact dans un futur proche sur tout l’écosystème.

La hausse de la température favorise également le développement des maladies. C’est ce qui a été constaté sur des forêts de chênes verts et de chênes lièges.

De plus, la perte de feuillage diminue la quantité de CO2 que les plantes absorbent pour réaliser leur photosynthèse. Or les bois captent et retiennent annuellement un tiers des émissions de CO2 générées par les activités humaines.

Pour le chercheur hollandais, Jofre Carnicer,

Le bassin méditerranéen est une importante réserve de biodiversité au niveau mondial, les impacts des sécheresses extrêmes sont une des menaces les plus évidentes pour la conservation de la biodiversité de cette région.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires