Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les nouilles qui prennent feu, nouvelle spécialité locale?

Chine / / Asie

Les scandales sur l’hygiène et la sécurité alimentaire n’en finissent pas. Dernier en date : l’utilisation massive d’additifs dans les nouilles fraîches, qui les rendent… inflammables…

Les nouilles, base de la cuisine chinoise traditionnelle © Keng Guan Toh

C’est Wang Yingjie, un journaliste de la ville centrale de Zhengzhou qui a été alerté par une femme qui a une conscience…

Un membre de ma famille a un magasin de nouilles. Il ajoute dans ses produits des gommes alimentaires qui permettent que les nouilles ne se cassent pas à la cuisson et aient une meilleure texture. Il me dit que tout le monde fait ça dans le métier. Il paraît que manger un bol de nouilles revient à manger un sac plastique…

Pour en avoir le cœur net, ce journaliste s’est rendu sur les marchés de gros de la capitale du Henan et a enquêté. Un court séjour l’a convaincu que le problème était généralisé. Il a notamment trouvé des magasins d’épices qui vendent les fameux additifs et colorants tels que la tartrazine. Se présentant comme un gros producteur de nouilles fraîches, il s’est vu faire l’article de ces produits fabuleux.

Tout le monde en achète. Si vous n’en mettez pas vos clients ne reviendront pas ! Ca rend les nouilles et les beignets appétissants !

Mais ça rend aussi le nouilles… inflammables !

C’est par hasard qu’un consommateur a constaté que des nouilles qui avaient débordé de son wok avaient pris feu au contact de sa cuisinière. Wang a fait le test chez lui. Il a allumé une nouille achetée sur le marché et une autre faite devant lui par son épouse. La première s’est entièrement consumée, se transformant en un fil dur et noir émettant une odeur irritante. La seconde, faite ‘maison’, n’a tout simplement pas pris feu.

Pas très rassurant. En dehors du riz, dont 10% de la production chinoise serait contaminée aux métaux lourds selon des chercheurs d’une université de Nankin, les nouilles sont la deuxième forme de nourriture de base du pays. Si elles sont aussi un risque pour la santé, on se demande bien ce qu’il reste de sain à mettre dans les assiettes chinoises.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires