Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Le prix Nobel alternatif pour le père des ENR

Chine / / Asie

Le prix annuel décerné à ceux qui “recherchent des solutions pratiques aux défis les plus urgents de notre monde” a été remis pour la première fois à un Chinois. Huang Ming, “ambassadeur des ENR”, est à l’origine de l’omniprésence de l’énergie solaire dans les campagnes de son pays.

Huang Ming est récompensé par le jury du prix Nobel alternatif pour avoir appliqué à grande échelle des technologies modernes d’exploitation de l’énergie solaire. Né en 1953, cet entrepreneur a fait ses études à l’Université chinoise du Pétrole de 1978 à 1982.

Mais auparavant, la route avait été semée d’embûches dans une Chine bouleversée par la Révolution Culturelle. Huang Ming a en effet, entre le lycée et l’université, touché à tout, et notamment à la réparation de tous les instruments électroniques possibles et trouvables à l’époque.

Son passage à l’université l’a orienté vers le domaine des énergies renouvelables. Les déclarations d’un de ses professeurs l’ont fortement impressionné : “les réserves de pétrole seront épuisées dans quelques décennies”. Depuis, il a sans relâche travaillé à réduire la consommation énergétique de son pays.

“Le roi du soleil”

Sa société Himin Solar produit 3 millions de mètres carrés de panneaux solaires pour chauffe-eau chaque année. Soit plus que le total produit dans toute l’Europe. L’entreprise travaille aussi à de nombreux projets de promotion de l’énergie du soleil – notamment dans la “vallée du solaire” située à Dezhou dans le Shandong – cherchant à prouver l’efficacité du photovoltaïque comme une solution d’avenir.

Ces succès ont apporté la fortune et la gloire au fondateur de Himin Solar, qui est appelé par bien des surnoms par ses compatriotes. Il est ainsi alternativement le “père des ENR en Chine”, “le fou du solaire”, “l’ambassadeur des alternatives aux énergies fossiles” ou carrément le “roi du soleil”. Ce premier prix Nobel alternatif chinois lui donnera encore plus de reconnaissance, alors que le pays attend toujours un premier “vrai” prix Nobel…

xinhuanet.com

Réagissez à cet article !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires