Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Un petit paradis pour végétariens à Douchambé

Tadjikistan / / Europe

Au Tadjikistan, les végétariens doivent souvent expliquer aux serveurs des restaurants que le poulet et l’agneau sont bien des viandes. Choisir délibérément de ne pas manger de viande peut laisser perplexe dans une région où l’agneau, le bœuf ou le cheval sont la base d’un bon repas.

La base de l'alimentation au Tadjikistan est habituellement composée de viande. © Stine Wolpertinger

Le Tadjikistan, pays pauvre s’il en est, offre quelques plats paysans susceptibles de réjouir les végétariens cherchant autre chose que les traditionnels chachliks, généreuses brochettes de viande. Toute la région en raffole.

Il existe depuis 1995 à Douchambé, capitale tadjike, un café appelé “Hojiïon” (le pèlerin en français) qui sauve les végétariens.

Les spécialités du lieu sont le kourtob et le chakarob, deux plats à base de pain, de tomates fraîches, d’oignons. Mais aussi d’huile de lin ou végétale au choix (pour le kourtob uniquement) et de kéfir, du lait fermenté. On les partage dans de grands bols en bois, avec les mains. Ils sont servis avec les galettes de pain appelée naan, non, nun ou juste lepiochka, qui signifie « plat ». Ils sont accompagnés de thé vert ou noir.

Le gérant des lieux, Zohir Safarov explique:

« Les gens mangent de la viande grillée tous les jours. Parfois, vous sentez que vous devez manger autre chose, quelque chose d’historique, alors ils viennent ici. »

Les clients viennent de toute la ville pour le kourtob et chakartob de Zohir. Difficile d’en trouver de bons, selon Alisher Totchiev, un client venant depuis son adolescence et qui traverse la ville pour s’attabler au Hojiïon:

“S’ils sont meilleurs avec les mains, mieux vaut manger ces plats à la cuiller, hygiène oblige.”

Une note pour vous Mesdames: vous vous sentirez plus à l’aise habillée d’une robe conservatrice dans ce restaurant. Par ailleurs, côté boisson alcoolisée, le restaurant ne sert pas de bière ou de « thé blanc », le nom de code pour une théière remplie de vodka.

Réagissez à cet article !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires