Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Écosse : Inauguration du premier parc éolien flottant au monde

Ecosse / / Europe

Dans la mer du Nord, au large de l’Écosse, la construction de cinq éoliennes aux dimensions colossales vient de se terminer.

L’Écosse vient de terminer le chantier du premier parc éolien flottant au monde. Ce parc éolien est décrit par le gouvernement et les organisations environnementales comme une immense avancée dans le domaine des énergies renouvelables.

Ces éoliennes gigantesques se trouvent à 25 kilomètres au large de Peterhead, dans la région de l’Aberdeenshire, elles viennent tout juste de fournir leur premier watt d’électricité. À l’avenir, elles devraient fournir de l’électricité à 20 000 foyers.

La première ministre écossaise, Nicola Sturgeon a inauguré le parc éolien dans la mer du Nord et elle a souligné que chacune d’elles fait trois fois la taille de la statue de la Liberté de New York. Elle ajoute qu’Hywind apportera une électricité propre pour plus de 20 000 foyers et permettra d’aider à atteindre les objectifs ambitieux que le pays s’est donné pour le climat.

Une première installation aux allures colossales

Cette installation imaginée par l’entreprise norvégienne Statoil comporte 5 éoliennes de 253 mètres de haut dont 78 mètres sous la mer, fixées au fond marin par des câbles. La première ministre explique que ce projet met en valeur le potentiel des énormes ressources éoliennes des eaux écossaises.

Gina Hanrahan, directrice de WWF en Écosse souligne que l’éolien en mer est d’ores et déjà un succès industriel au Royaume-Uni. Il permet une réduction des gaz à effet de serre, crée de l’emploi et réduit considérablement les coûts de production. Elle exprime également son enthousiasme vis-à-vis du premier parc éolien flottant à être inauguré au large des côtes de son pays. En prouvant ainsi sa viabilité commerciale, l’Écosse participe au développement de cette industrie vers de nouvelles frontières et en eaux plus profondes.

Selon Irene Rummelhoff, vice-présidente des solutions énergétiques à Statoil, ces turbines pourraient être construites dans des eaux profondes de 800 mètres, ce qui n’a encore jamais été fait. Elle détaille que le projet Hywind en Écosse va permettre d’ouvrir les portes à de nouvelles opportunités sur le marché international.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires