Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

L’Union Européenne bannit les plastiques à usage unique

/ Europe

Les responsables de l’Union européenne ont convenu d’interdire certains plastiques à usage unique, tels que couverts, assiettes et pailles afin de réduire la pollution marine.

Les 28 pays membres se sont rapprochés ce mercredi 19 décembre de l’interdiction des pailles, assiettes, couverts et cotons-tiges à usage unique. Elle devrait intervenir dès 2021, selon les termes de l’accord négocié à Bruxelles.

Cette décision intervient après que des responsables d’États membres de l’UE et du Parlement européen aient déclaré suivre les recommandations de son pouvoir exécutif visant à réduire la pollution marine.

Les militants écologistes ont longuement réclamé des restrictions sur le plastique jetable, qui finit inexorablement par s’accumuler dans les océans. Des études scientifiques ont montré que de minuscules particules appelées microplastiques sont consommées par les animaux tout au long de la chaîne alimentaire. Pour l’instant, leur impact sur la santé humaine n’est pas encore confirmé.

Recycler et communiquer en plus d’interdire

La Commission européenne estime que près de 60% des 28,8 millions de tonnes de déchets plastiques produits chaque année dans le bloc proviennent d’emballages, dont une grande partie sont exportés vers des pays tiers plutôt que d’être recyclés.

Le groupe environnemental allemand NABU affirme qu’environ 350 000 tonnes de déchets plastiques pourraient être évitées uniquement en Allemagne grâce à cette interdiction.

Une fois l’interdiction formellement approuvée, les pays disposeront de deux ans pour restreindre l’utilisation de produits en plastique à usage unique, notamment les touillettes à café, les bâtonnets de ballon et les récipients en polystyrène pour aliments et boissons.

En plus de l’interdiction, l’accord prévoit que les bouteilles en plastique vendues dans l’UE devront contenir au moins 25% de plastique recyclé à partir de 2025 et 30% d’ici 2030.

L’UE souhaite également collaborer avec les fabricants pour informer les consommateurs de la présence de plastique dans les lingettes humides et les filtres à cigarettes.

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires