Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Deux frères sauvent quatre tortues de mer en détresse enveloppées dans du plastique

Magnus et Sverre Wiig, deux norvégiens, ont repéré les quatre tortues luttant dans l’océan Pacifique

Magnus et Sverre Wiig qui parcourent le monde en bateau et se trouvent actuellement à Puerta Vallarta, au Mexique, où ils aperçoivent un amas de filets de pêche et de plastiques. Voulant nettoyer les déchets, ils réalisent que des tortues sont piégées dans les filets.

Ils se dirigent vers les animaux et constatent avec surprise que les animaux sont toujours en vie.

Un des frères saute ensuite dans un petit canot gris et utilise une perche pour aspirer le tas de plastique dans lequel les tortues sont coincées.

La première tortue est relativement facile à libérer du filet jaune et des bouteilles en plastique et repart rapidement après quelques coups de ciseaux.

Le sauvetage de la deuxième tortue de mer s’avère légèrement plus délicat puisqu’elle a de la corde enroulée sous ses palmes et le marin doit se pencher du bateau pour la libérer.

Il tire ensuite la tortue suivante et la repose sur le côté du canot, mais celle-ci retombe dans l’eau. Le marin la récupère rapidement et continue de l’aider, en faisant attention en coupant près de son cou et de ses nageoires.

Une scène digne d’un film d’horreur

Enfin, les frères repèrent une quatrième tortue au loin. Le marin doit tirer sur la ficelle à laquelle elle est accrochée afin de la rapprocher.

Cette dernière semble effrayée et a du mal à respirer. En effet, la corde est emmêlée autour de son corps et est particulièrement difficile à couper.

Après le sauvetage, le bateau est rempli de plastique et de corde jaune. Les deux jeunes hommes comparent cette scène à celle d’un film d’horreur.

La vidéo complète du sauvetage peut être visionnée sur la chaîne Youtube des frères. En plus de leur acte de bienveillance, vous ne manquerez pas de sourire à l’écoute de leurs commentaires.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires