Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Aux Galapagos une espèce de tortue géante que l’on pensait éteinte depuis un siècle vient de faire son retour

Equateur / / Amérique du sud

Quinze espèces de tortues ont été recensée au sein des différentes îles de l’archipel.

La bonne nouvelle du jour est que l’espèce n’était en fait pas éteinte. Marcelo Mata, le ministre de l’Environnement a annoncé ce mardi sur Twitter, qu’une tortue géante que l’on pensait disparue depuis plus de cent ans a été observée dans l’archipel des Galapagos en Equateur
La femelle de l’espèce Chelonoidis Phantasticus a été découverte à Fernandina, une île inhabitée de l’archipel. Une expédition avait été mise en place par le Parc national des Galapagos et l’ONG Galapagos Conservancy.

Des tortues en veux-tu, en voilà

Cela faisait très longtemps que l’espèce était considérée comme éteinte. Par contre, la Chelonoidis spp de Santa Fe et de la Chelonoidis abigdoni de l’île Pinta, aussi présentes sur l’île, elles ne le sont pas. La dernière tortue de cette dernière espèce, baptisée affectueusement George le solitaire, est morte en captivité en 2012 à l’âge de 90 ans à peu près. Mais en 2015, une nouvelle espèce baptisée Chelonoidis donfaustoi a été trouvée au coeur l’archipel.

De nombreuses tortues sont présentes aux Galapagos, plus précisément quinze espèces de tortues ont été recensées. Les scientifiques expliquent leur longévité exceptionnelle par une capacité génétique qui leur permet de réparer leur ADN. Elles auraient pris possession des Galapagos il y a trois ou quatre millions d’années et auraient évolué sur les différentes îles, au bon vouloir des courants marins.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires