Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Total menace les députés d’envoyer sa bioraffinerie d’huile de palme en Allemagne

France / / Europe

Un amendement mis en place en décembre causerait une perte de 70 à 80 millions d’euros à la bioraffinerie française du groupe Total.

Suite à la nouvelle législation fiscale, Total pense à délocaliser sa bioraffinerie de La Mède actuellement dans Bouches-du-Rhône en Allemagne. Il s’agit là, de la menace du PDG du groupe, Patrick Pouyanné, faite aux députés ce mardi.

En effet, à la mi-décembre, le Parlement a pris la décision de supprimer l’avantage fiscal dont bénéficiaient jusque-là les biocarburants fabriqués à base d’huile de palme. Total estime que cette mesure met en danger la viabilité de la bioraffinerie.

Direction l’Allemagne ?

Patrick Pouyanné a expliqué devant la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale que le signal lancé aux investisseurs par la représentation nationale est extrêmement perturbant et il souhaite que ce sujet revienne en débat. Le PDG estime que la perte économique pour le site français, serait de 70 à 80 millions d’euros.

En conséquence, Total envisage aujourd’hui de déménager toute sa production de biocarburants en Allemagne. Patrick Pouyanné déclare qu’aujourd’hui ils étudient ce déménagement parce que les Allemands ont eux, décidé d’appliquer les règles européennes. Dans ce domaine, la France a en effet, décider de légiférer plus durement que la norme européenne établie.

L’huile de palme, très controversée

La bioraffinerie de La Mède est une ancienne raffinerie reconvertie. Le biocarburant que Total y produit est en partie issu de ll’huile de palme, jugée par des associations de défense de l’environnement d’être une des causes de la déforestation.

Total indique que la bioraffinerie pourra traiter 650.000 tonnes par an et elle s’approvisionnera bien évidemment en huile de palme « durable et certifiée » à hauteur de 300.000 tonnes maximum. Le groupe, assez controversé vis à vis de l’environnement, s’était également engagé à n’utiliser que du colza français.

Le PDG a cependant déclaré que si tout reste en l’état avec cet amendement, ils ne pourront pas tenir les engagements qu’ils ont pris. Quelle surprise !

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires