Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

L’arbre à vent français, une alternative à l’éolienne

France / / Europe

Pour beaucoup, les éoliennes sont trop hautes, trop bruyantes et construites trop près des habitations. C’était avant l’arbre à vent, qui a été créé par une start-up française. Comme son nom l’indique, il ressemble à un arbre mais génère également de l’énergie renouvelable.

Les arbres à vent ont des « aérofeuilles » verts multicolores sur leurs branches, qui jouent le rôle de petites éoliennes à axe vertical.

La start-up, baptisée New World Wind, a créé en février 2019 une filiale américaine spécialisée dans la fabrication et la commercialisation d’arbres à vent.

De l’électricité pour un foyer de 4 personnes

New World Wind a fabriqué plusieurs prototypes de l’arbre et a installé une pré-série en France, en Belgique et en Allemagne entre 2013 et 2016 selon Jérôme Michaud-Larivière, PDG et cofondateur. En 2017, suite à ces essais, le processus de fabrication a été modifié.

L’arbre à vent est une structure en acier qui mesure 9,8 mètres de haut et 7,2 mètres de large, selon une fiche technique. Chaque « aérofeuille » mesure environ 90 centimètres de haut.

Chaque arbre a une puissance nominale de 5 400 watts, ou 163 watts par aérofeuille, pour un total de 36 feuilles. Cela correspond à l’alimentation électrique d’une famille de quatre personnes vivant dans un 125 mètres carrés.

Pour la jeune start-up qui a trouvé son inspiration dans un parc parisien, ces arbres à vent constituent une alternative pour les villes qui ne peuvent installer des éoliennes. Les arbres à vent jouissent d’ailleurs d’une « parfaite acceptabilité ».

Plusieurs applications sont possibles, comme l’éclairage urbain, le rechargement d’appareil électroniques ou même électriques.  Le site Web de la société montre l’exemple d’un arbre qui permet de recharger une voiture électrique.

Ce produit en plus d’être élégant est aussi silencieux.

Un arbre, 3 sources renouvelables

New World Wind a commencé à développer de nouvelles fonctionnalités et a décidé dernièrement de disposer au pied des feuilles des pétales photovoltaïques permettant de générer de l’énergie solaire. Enfin, l’énergie thermale est en cours de développement, permettant d’utiliser le système racinaire de chaque arbre.

La société a commencé à vendre ses premiers arbres fabriqués dans une usine de l’est de la France courant 2018.

Depuis, les arbres ont été installés dans d’autres endroits, notamment en Suisse, en Suède, à Dubaï, à Tokyo, à New Delhi, aux Pays-Bas et dans l’État américain de l’Arizona.

New World Wind grandit et a commencé à fabriquer les dispositifs aux États-Unis en février 2019.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires