Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Unilever promet de réduire de moitié l’utilisation de nouveau plastique d’ici 2025

Unilever, a annoncé le 7 octobre son intention de réduire de moitié son utilisation de plastique nouveau d’ici 2025. Pour Unilever, cela signifierait passer des 700 000 tonnes environ utilisées en 2018 pour atteindre seulement 350 000 tonnes par an à partir de 2025.

 « Il y a beaucoup de pollution plastique sur Terre. Et le fait est qu’une partie de ce plastique porte notre nom », a déclaré l’entreprise.

« Voici nos nouveaux engagements ambitieux pour un monde sans déchets : d’ici 2025, nous réduirons de 50% notre utilisation de plastique vierge dans nos emballages et nous aiderons à collecter et à traiter plus d’emballages en plastique que nous n’en vendons. »

Unilever doit revoir son modèle

Unilever, dont les produits sont utilisés quotidiennement par 2,5 milliards de personnes dans plus de 190 pays, vise à atteindre cet objectif en utilisant davantage d’emballages recyclables et recyclés, ainsi qu’en vendant davantage de produits sans aucun emballage. Cet engagement se fonde sur un objectif antérieur de rendre tous ses plastiques réutilisables, recyclables ou compostables d’ici 2025 et de s’approvisionner à 25% en emballages à partir de plastique recyclé, à la même période.

« Cela implique une refonte totale de notre approche de nos emballages et de nos produits », a déclaré le directeur général, Alan Jope avant d’ajouter que « cela nécessite que nous introduisions des matériaux d’emballage nouveaux et innovants et que nous développions de nouveaux modèles commerciaux, tels que des formats réutilisables et remplissables, à une vitesse et une intensité sans précédent »

L’action de Unilever s’inscrit dans la préoccupation croissante suscitée par la pollution plastique dans l’environnement : au moins huit millions de tonnes de plastique pénètrent dans les océans du monde chaque année et le plastique l’emportera sur le poisson d’ici 2050 si rien ne change.

D’autres entreprises ont décidé de prendre des mesures en fonction de ces préoccupations. En avril, Procter & Gamble avait annoncé qu’elle réduirait de moitié son utilisation de plastique d’ici 2030. Nestlé a promis de ne plus utiliser de plastique non recyclable dans ses emballages d’ici 2025. Cet été, les sociétés hôtelières Marriott et InterContinental Hotels Group se sont engagées à remplacer les flacons en plastiques à usage unique par des distributeurs de savon en vrac et de shampoing.

Changement systémique nécessaire

Selon Alan Jope, la décision d’Unilever était en partie une tentative de répondre aux attentes des jeunes générations de consommateurs soucieux de « la conduite des sociétés et des marques qu’ils achètent ».

De son côté, Greenpeace, qui avait critiqué Unilever dans le passé pour son absence de préoccupations environnementales, a fait l’éloge de cette nouvelle annonce

Graham Forbes, responsable du projet Global Plastics de Greenpeace, a déclaré que le plan d’Unilever était le plan d’entreprise le plus ambitieux qu’il ait jamais vu, mais il a exhorté la société à faire preuve de transparence et à se concentrer sur l’élimination des plastiques à usage unique.

« Bien qu’il s’agisse d’un pas dans la bonne direction … L’accent continu mis par Unilever sur la collecte, la recherche de matériaux alternatifs et de contenu recyclé n’entraînera pas le changement systémique nécessaire pour résoudre le problème croissant de la pollution plastique », a indiqué Graham Forbes.

Loop, un programme auquel participe Unilever, ainsi que Proctor & Gamble, Nestlé et d’autres marques, est peut-être un exemple de ce que l’écologiste a à l’esprit. Dans le cadre de ce projet, Unilever vend un déodorant rechargeable fabriqué avec un bâtonnet en acier inoxydable. Le déodorant dure un mois, mais le stick peut être rechargé et réutilisé environ 100 fois.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires