Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Les températures d’octobre 2019 étaient supérieures à la moyenne de 1981 à 2010

Globalement, octobre 2019 a enregistré une température de 0,69 degrés par rapport à la moyenne d’octobre 1981 à 2010, ce qui en fait de loin le mois d’octobre le plus chaud depuis l’enregistrement des données, selon un rapport de Copernicus, le programme européen d’observation de la Terre.

L’Europe a généralement enregistré des températures supérieures à la moyenne, à l’exception de la majeure partie du nord et du nord-ouest du continent.

Les températures d’octobre 2019 étaient supérieures à la moyenne de 1981-2010 pour la plupart des pays européens, particulièrement à l’est et au sud-est. Des températures inférieures à la moyenne ont été enregistrées dans la majeure partie du nord et du nord-ouest du continent.

Les températures étaient bien supérieures à la moyenne dans de grandes parties de l’Arctique, alors que la majeure partie de l’ouest des États-Unis et du Canada affichait des températures bien inférieures à la moyenne.

Ailleurs, les températures sur les masses continentales de l’hémisphère nord étaient nettement supérieures à la moyenne dans certaines parties de l’Arctique, sur l’est des États-Unis et au Canada, ainsi que sur le Moyen-Orient et une grande partie de l’Afrique du Nord et de la Russie. Les températures étaient également bien au-dessus de la moyenne dans le sud du Brésil, en Afrique australe, dans l’ouest et le sud de l’Australie et dans la majeure partie de l’Antarctique oriental.

Les températures des océans également touchées

Les températures au sol étaient nettement inférieures à la moyenne dans une région englobant une grande partie de l’ouest des États-Unis et du Canada. Ils étaient également inférieurs à la moyenne dans certaines parties de l’Afrique tropicale et de l’Antarctique et, dans une moindre mesure, dans plusieurs autres régions.

Des régions où la température a été inférieure à la moyenne se sont produites dans tous les principaux océans, y compris le Pacifique tropical oriental et la mer de Weddell. La température de l’air au-dessus de la mer était néanmoins principalement supérieure à la moyenne, en particulier sur plusieurs mers arctiques et antarctiques et sur le nord-est de l’océan Pacifique.

Copernicus est le système européen de surveillance de la Terre. Il est coordonné et géré par la Commission européenne.

Le développement de l’infrastructure d’observation est réalisé sous l’égide de l’Agence spatiale européenne pour la composante spatiale et de l’Agence européenne pour l’environnement et des pays de l’UE pour la composante in situ.

Il consiste en un ensemble complexe de systèmes qui collectent des données provenant de sources multiples : satellites d’observation de la Terre et capteurs in situ tels que des stations au sol, des capteurs aéroportés et des capteurs embarqués. Il traite ces données et fournit aux utilisateurs des informations fiables et à jour via un ensemble de services liés aux problèmes d’environnement et de sécurité.

 

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires