Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Venise : des inondations records dévastent la ville

Italie / / Europe

Les Vénitiens se sont réveillés le 13 novembre pour assister à des scènes dévastatrices après la plus haute marée des 50 dernières années.

Les commerçants du Grand Canal sont remontés contre les autorités qui n’ont pas réussi à protéger la ville classée au patrimoine mondial de l’UNESCO de la marée haute, accusant la corruption d’avoir retardé le système de protection qui aurait pu empêcher la catastrophe.

« La ville est à genoux, la ville est dévastée », a déclaré le maire de Venise, Luigi Brugnaro, lors d’un entretien avec la chaîne nationale RAI sur la célèbre Place Saint-Marc, qui a été la plus touchée par les inondations.

Une Acqua Alta record

Les touristes traînant de lourdes valises pataugeaient dans des galoches ou pieds nus dans les allées submergées, alors que les chauffeurs de taxi nautique et de gondole balançaient les eaux usées de leurs embarcations.

Ce phénomène, communément appelé l’acqua alta, ou eaux exceptionnellement hautes, culminait à 1,87 mètre. Depuis le début de l’enregistrement des records en 1923, l’eau a grimpé plus haut seulement une fois en 1966, atteignant 1,94 mètre.

« C’était incroyable, l’eau a monté si rapidement », a déclaré Tiziano Collarin, un résident de 59 ans, alors qu’il surveillait les dégâts.

L’alerte inondation a retenti pour avertir ceux qui se trouvaient dans la ville que la marée, qui s’était légèrement ralentie depuis une nuit, allait se manifester mercredi matin.

Les pompiers ont déclaré avoir effectué plus de 250 opérations ainsi qu’avoir eu recours à des bateaux supplémentaires pour servir d’ambulances.

Environ 150 pompiers ont été déployés pour secourir les personnes échouées sur la jetée et récupérer les bateaux libérés de leurs amarres.

Un homme de 78 ans a été tué par un choc électrique alors que les eaux ruisselaient sur sa maison, ont rapporté les médias italiens.

Le changement climatique pointé du doigt

Le président de la région de Vénétie, Luca Zaia, a déclaré que 80% de la ville avait été submergée, causant des « dommages inimaginables ».

Le maire pointe du doigt le changement climatique et a dit craindre, comme beaucoup de gens, « que cela empire et qu’à un moment donné, Venise se noie ».

La construction prévue de barrières anti-inondation, un projet d’infrastructure de grande envergure appelé MOSE, est en cours depuis 2003 pour protéger la ville. Mais elle a longtemps souffert de dépassements de coûts, de scandales de corruption et de retards.

Le plan comprend 78 portes qui peuvent être levées pour protéger la lagune de Venise pendant les grandes marées – mais une récente tentative d’essai d’une partie de la barrière a provoqué des vibrations inquiétantes et les ingénieurs ont découvert que certaines parties avaient rouillé.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires