Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Bilan carbone : le BTP à la croisée des chemins

/ Europe

Parce qu’il est le principal contributeur d’émissions de gaz à effet de serre de notre pays, le secteur du BTP ne peut pas faire l’économie d’engagements réels et concrets en faveur d’une activité plus écologique. C’est pour cela que de nombreux acteurs du secteur mettent tout en œuvre, depuis maintenant plusieurs années, pour parvenir à des solutions plus durables et limiter leur empreinte carbone.

En votant la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (1) en 2015, puis en signant l’Accord de Paris (2) l’année suivante, la France s’est engagée à réduire significativement ses émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici à 2030 et de 75% d’ici à 2050. Pour y parvenir, le gouvernement a fort logiquement demandé à tous les secteurs, et notamment ceux qui contribuent le plus à ces émissions, d’entamer une profonde transformation de leur activité. Parmi les premiers concernés, il y a le secteur du BTP qui émet plus de 123 millions de tonnes de CO2 (3), soit près du quart des émissions nationales. C’est dire s’il a un rôle prépondérant à jouer dans la transition écologique du pays. Conscientes de cet état de fait, Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la transition écologique, chargée du Logement, et Barbara Pompili, ont d’ailleurs présenté, le 18 février dernier, les détails de la réglementation environnementale des bâtiments neufs baptisée RE2020 (4). Si cette réglementation pour des bâtiments bas-carbone ne s’appliquera pour les permis de construire des logements neufs qu’à compter du 1er janvier 2022, les acteurs du BTP, y compris les leaders du secteur (5), n’ont pas attendu ce texte pour proposer des solutions plus écologiques et diminuer leur empreinte carbone

Vers une mixité des matériaux

C’est l’un des axes de la RE2020 : allier l’utilisation de matériaux biosourcés (6), tels que le bois, le liège, la paille ou encore l’ouate de cellulose, à celle de matériaux plus classiques, comme la brique ou le béton, mais qui se seront décarbonés. Parmi les entreprises qui ont depuis quelque temps déjà entamé leur transition écologique, il y en a de toutes les tailles. Ainsi, Laurent Lembezat (7), gérant de la SARL Arisolation, installée à Lescar, petite commune des Pyrénées-Atlantiques, est un partisan convaincu des matériaux biosourcés. Cet entrepreneur a définitivement abandonné les laines minérales et propose exclusivement des matériaux d’isolation dont l’exploitation et l’utilisation sont respectueux de l’environnement comme la ouate de cellulose et le coton recyclé. À une toute autre échelle, Weber a lancé en novembre 2020 webertherm XM fibre de bois, une isolation thermique par l’extérieur (ITE) en fibre de bois (8). Trois ans après avoir commercialisé une ITE en fibre de liège, ce nouveau matériau biosourcé s’inscrit dans le programme #VertetFier de cette société du groupe Saint-Gobain pour un fonctionnement plus durable.

Du côté des entreprises du BTP qui conçoivent et entretiennent les infrastructures routières aussi, les choses vont dans le bon sens. Par exemple, Eiffage expérimente depuis quelques mois un enrobé éco-responsable (9) à l’empreinte carbone neutre conçu avec 40% d’agrégats recyclés et un liant végétal. Baptisé Biophalt, cet enrobé est le 1er produit routier labélisé bas carbone. Il a d’ailleurs été primé au concours Innovation Routes et rues 2019 (10). Eurovia, de son côté, a mis au point le premier enrobé 100% recyclé (11). Conçu à partir des matériaux de déconstruction de l’ancienne chaussée, il offre un avantage environnemental non négligeable puisqu’il permet de réduire de 50% les émissions de gaz à effet de serre (12).

En ce qui concerne le bâtiment, tous les principaux acteurs planchent depuis un moment sur leur concept de bâtiment bas-carbone pour être fin prêts au moment de l’entrée en vigueur de la RE2020. Pour cela, ils peuvent compter sur une offre de matériaux décarbonés qui ne cesse de s’étoffer. Ainsi, depuis 2018 sont apparus les premiers ciments bas carbone (13), comme celui de l’Irlandais Ecocem, installé en France, qui conçoit son produit à partir du laitier, un résidu des hauts fourneaux. Cette tendance « bas carbone » se vérifie aussi pour le béton (14). Citons par exemple la gamme de béton bas carbone Vertua (15), commercialisée par Cemex : que ce soit au niveau de la formulation du produit, du choix des matières premières ou de son transport, tout est scrupuleusement calculé pour que l’impact carbone du béton soit le plus faible possible. Autre exemple avec la société Hoffmann Green Cement Technologies qui vient de lancer la construction sa deuxième usine française de ciment bas carbone (16). Plus étonnant et encore plus performant, Construction Composite Bois a mis au point un béton à bilan carbone négatif (17) où des granulats ligneux remplacent le sable et le gravier. Enfin, mentionnons qu’à côté de ces belles initiatives individuelles d’entreprises avant-gardistes, c’est un effort collectif qu’entreprend la profession, comme en témoigne le projet Sekoya (18), lancé par Eiffage et Impulse Partners, qui prime régulièrement les solutions les plus prometteuses (19).

Energies propres et process optimisés

Outre les matériaux, l’autre gros poste d’émissions de CO2 des chantiers du BTP, c’est l’énergie. Selon les données du Ministère de la Transition écologique datant de 2017, le secteur représente à lui seul 44% de l’énergie consommée en France (20). Pour réduire les émissions de CO2 qui en résultent, les entreprises du BTP peuvent agir sur plusieurs leviers. Investir dans des engins de chantier moins énergivores quand les anciens deviennent obsolètes en est un mais, si ça n’est pas envisageable, il est toujours possible d’optimiser l’utilisation des machines grâce aux technologies modernes. C’est le choix qu’a fait l’entreprise de travaux publics Charier en équipant 500 véhicules de route d’un dispositif développé par une start-up du nom de WeNow. Le principe : chaque automobile est équipée d’un boîtier connecté qui enregistre des données sur la conduite de chaque chauffeur et, après analyse des statistiques par des algorithmes, l’application sur smartphone envoie des conseils pour une conduite plus verte (21). Et ça marche ! Selon le directeur des travaux de Charier, WeNow a permis de réduire les émissions de CO2 de 6 à 10% la première année. De plus, les données récoltées par le dispositif WeNow a permis à l’entreprise d’identifier quelle partie de la flotte pouvait être remplacée par des véhicules électriques ou hybrides.

Renoncer aux véhicules thermiques, c’est aussi le choix qu’a fait Eiffage Génie Civil dans le cadre des travaux du Grand Paris Express (GPE). L’entreprise, qui s’est vu attribuer le premier marché de génie civil concernant les lignes 14 Nord, 16 et 17 Sud (22) ainsi que les travaux de génie civil du sixième lot de la ligne 15 Sud du métro parisien (23), a fait l’acquisition de quinze véhicules Volvo FH GNL (24) (Gaz Naturel Liquéfié) afin d’évacuer les tonnes de gravats qu’un tel chantier engendre. Grâce à ces camions, qui ont la particularité de réduire les émissions de CO2 de 20 à 100 % par rapport au diesel selon le type de gaz utilisé, Eiffage génie civil compte bien réduire au maximum le bilan carbone de sa participation à ce colossal chantier et ainsi tenir son engagement pris depuis 2008 de maîtriser son empreinte carbone. Une démarche qui illustre parfaitement le fait que les acteurs du BTP prennent tous très à cœur le rôle décisif qu’ils ont à jouer dans la transition écologique de notre pays et qu’ils comptent bien y prendre leur part avec sérieux et volontarisme.

Sources :

  1. https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000031044385/
  2. https://onu.delegfrance.org/22-avril-Signature-de-l-Accord-de-Paris
  3. https://www.lesechos.fr/partenaires/enedis-la-transition-connecte/le-batiment-au-coeur-de-la-transition-energetique-1239530#:~:text=En%20France%2C%20le%20b%C3%A2timent%20repr%C3%A9sente,du%20quart%20des%20%C3%A9missions%20nationales.
  4. https://www.ecologie.gouv.fr/construction-durable-barbara-pompili-et-emmanuelle-wargon-detaillent-conditions-dentree-en-vigueur
  5. https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/biens-d-equipement-btp-immobilier/comment-les-geants-du-btp-tentent-d-attenuer-leur-empreinte-carbone-855683.html
  6. http://www.batirpourlaplanete.fr/wp-content/uploads/2015/08/Guide-materiaux-biosources.pdf
  7. https://www.notre-planete.info/actualites/379-eco-construction-eco-materiaux
  8. https://www.lemoniteur.fr/article/weber-elargit-son-offre-biosourcee-avec-une-ite-en-fibre-de-bois.2115759
  9. https://www.lesechos.fr/pme-regions/auvergne-rhone-alpes/eiffage-experimente-une-route-a-base-vegetale-en-haute-savoie-1248592
  10. https://www.constructioncayola.com/infrastructures/article/2019/09/17/125898/eiffage-teste-quatre-innovations-plebiscitees-pour-route
  11. https://www.usinenouvelle.com/article/eurovia-experimente-le-premier-enrobe-100-recycle-sur-une-autoroute.N753054
  12. https://www.batiactu.com/edito/route-100–recyclee-existe-elle-prefigure-avenir-enrobes-54280.php
  13. https://www.lesechos.fr/industrie-services/immobilier-btp/cap-sur-le-ciment-bas-carbone-1140893
  14. https://www.lemoniteur.fr/article/la-filiere-beton-s-active-en-faveur-du-bas-carbone.2107439
  15. https://www.acpresse.fr/cemex-lance-vertua-beton-bas-carbone/
  16. https://www.usinenouvelle.com/article/hoffmann-green-cement-construit-une-deuxieme-cimenterie-bas-carbone-en-vendee.N1050914
  17. https://www.btpnews.ma/france-construction-composites-bois-met-au-point-un-beton-de-bois-a-bilan-carbone-negatif/
  18. https://www.sekoyacarboneclimat.com/
  19. https://www.environnement-magazine.fr/pollutions/article/2021/01/05/131755/six-nouvelles-solutions-bascarbone-pour-construction-distinguees
  20. https://www.ecologie.gouv.fr/energie-dans-batiments#:~:text=Le%20secteur%20du%20b%C3%A2timent%20repr%C3%A9sente,climatique%20et%20la%20transition%20%C3%A9nerg%C3%A9tique.
  21. https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/charier-et-wenow-conduisent-plus-vert-5837488
  22. https://www.societedugrandparis.fr/gpe/actualite/lignes-14-nord-16-et-17-sud-premier-marche-de-genie-civil-attribue-un-groupement
  23. https://www.batiweb.com/actualites/vie-des-societes/eiffage-genie-civil-sollicite-par-la-societe-du-grand-paris-pour-son-futur-metro-2017-04-14-30279
  24. https://www.constructioncayola.com/environnement/article/2020/02/12/127906/des-vehicules-volvo-fh-gnl-deblaient-ligne-16-grand-paris

Réagissez à cet article !

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers commentaires