Gaspillage : fin des prospectus pour Milee

Par La rédaction Publié le 13 mars 2024 à 15 h 22
Milee, gaspillage, publicité, prospectus, licenciement, Oui Pub, plan de sauvegarde

Depuis le mouvement des gilets jaunes, et avec l'arrivée du dispositif Oui Pub, le marché des prospectus est en chute libre, forçant Milee, principal distributeur en France et concurrent de La Poste, à restructurer ses activités. Ce dernier vient d'annoncer la cessation de ses activités liées à la distribution de prospectus dans un plan de restructuration qui prévoit la suppression de 3.500 postes.

Milee arrête ses activités de distribution de prospectus

Milee, anciennement Adrexo, vient d'annoncer une restructuration majeure de ses activités dans un vaste plan de sauvegarde : 3.500 postes seront supprimés d'ici août 2024. La décision du groupe Hopps s'explique par l'effondrement du marché des prospectus et des catalogues. Comme le souligne Eric Paumier, président du groupe Hopps : « Le marché disparaît. Il s'éteindra l'an prochain avec l'extension du dispositif Oui Pub à tout le pays. Nous devons anticiper cette échéance et restructurer l'entreprise en profondeur. »

Milee se voit ainsi contrainte de prendre des mesures drastiques pour s'adapter. Dans son plan de sauvegarde de l'emploi, parmi les 3 500 postes qui seront supprimés par le groupe Hopps, 1.700 salariés seront mis à la retraite. 76 agences fermeront également leurs portes, ce qui représente 1 600 licenciements, dont la plupart se situent en zone rurale. Milee a par ailleurs annoncé la suppression de 400 postes au sein de son activité Last Smile Partners, son service de livraison de colis.

Succès du dispositif Oui Pub

Le plan de sauvegarde de Milee s'annonce comme d'une mauvaise nouvelle pour les salariés du secteur.. mais d'une bonne pour la lutte contre le gaspillage. D'après les données de l'Agence de la transition écologique (Ademe), plus de 766.000 tonnes de prospectus non adressés ont été distribuées en 2021. L'autocollant « Stop Pub », mis en place depuis 2004, n'avait pas suffi à endiguer ce flot publicitaire. Le marché a commencé sa pente ascendante à partir de 2021, suite à la loi Climat Résilience et à la mise en place du dispositif Oui Pub qui interdit la distribution de tracts dès lors qu'une boîte aux lettres porte son autocollant.

On peut dire que l'introduction de ce dispositif a été marquée par un vif succès. Dans les quatorze territoires où a été menée son expérimentation, seuls 20 à 30% des ménages ont choisi de continuer à recevoir des prospectus en affichant l'autocollant « Oui Pub » sur leur boite aux lettres. Dans certaines régions, comme l'agglomération d'Agen par exemple, la collecte de prospectus est passée de 64,4 tonnes avant l'application du dispositif à seulement 8 tonnes en janvier 2023. Une tendance qui a aussi été alimentée par le passage au digital de la part d'une majorité des annonceurs. Ces deux éléments ont eu une conséquence directe sur le marché des prospectus et des publicités : en 2022, celui-ci s'élevait à 450 millions d'euros, en 2023, il était de 300 millions d'euros, dont 130 millions étaient dus à Milee. 

Aucun commentaire à «Gaspillage : fin des prospectus pour Milee»

Laisser un commentaire

* Champs requis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.