Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Actualités réduction des GES

Feu de bambou. © INBAR Environnement

Le charbon de bambou comme alternative écologique

/ Afrique

Le Réseau international du bambou et du rotin (INBAR, sigle en anglais) participe à la réduction de la pauvreté en Afrique. Pour cela, l’organisation basée en Asie veut répandre l’usage de charbon de bambou dans les familles de la région subsaharienne, afin d’économiser le bois.

Centrale à charbon. © puuikibeach (Flickr.com) Environnement

Les centrales électriques qui cachent leurs émissions rattrapées par les autorités

/ Asie

Chine Le ministère de l’Environnement a publié une liste de 8 centrales au charbon qui débranchent leurs installations de désulfuration et mentent sur les émissions qu’elles génèrent. Le public est furieux, d’autant que plusieurs sont des unités appartenant à des entreprises d’États.

Su Wei, négociateur chinois. © Getty Images Environnement

“Les conditions voulues par l’UE à Durban sont inéquitables pour les pays en développement”

/ Asie

Chine Su Wei, le négociateur en chef pour la Chine lors de la COP17 de Durban, se dit prêt à des concessions pour assurer une deuxième période au protocole de Kyoto. Mais pas autant que ce que voudrait l’Union européenne.

Nuages menaçants. © paul (dex) (Flickr.com) Environnement

Vulnérable, l’Amérique latine réclame des engagements forts

/ Amérique du sud

Amérique latine Les pays latino-américains font bloc pour réclamer la prolongation du protocole de Kyoto et le financement du Fonds vert décidé à Cancún. Leur espoir : limiter l’impact du réchauffement planétaire sur la région, déjà frappée de plein fouet par des phénomènes climatiques extrêmes.

Jayanthi Natarajan. Environnement

Difficile consensus sur la position à tenir pour la COP17

/ Asie

Inde La ministre de l’Environnement qui a la charge des négociations au nom de l’Inde veut que son pays soit inflexible sur ses exigences. Certains, dont son prédécesseur, craignent que cela n’isole le pays. Au final, ce sont les partisans de l’opposition avec l’Occident qui tiennent la corde.