Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

La Banque Mondiale vient à son secours

Kiribati / / Océanie

La Banque Mondiale a approuvé début mars la première Stratégie d’Assistance sur trois ans pour Kiribati. Le réchauffement climatique y est la préoccupation principale.

Avec 33 atolls éparpillés sur une surface égale à l’Inde, à quelques mètres à peine au dessus du niveau de la mer, Kiribati est plus que vulnérable au réchauffement climatique, et les effets de la salinisation menacent déjà les ressources en eau potable.

La Banque Mondiale s’est donc penchée sur le sort de l’archipel et va apporter son soutien au gouvernement de Kiribati pour les mesures d’adaptation au changement climatique, incluant la gestion du littoral et des réserves souterraines en eau et la récolte des eaux de pluie. La validation de cette stratégie montre l’engagement de la Banque Mondiale sur les questions de réchauffement climatique, en commençant par l’un des endroits où la situation est la plus critique.

La stratégie se concentre aussi sur l’intégration dans le Pacifique et mondiale, le développement d’infrastructures favorables au climat et de meilleures télécommunications.

La Banque Mondiale a aussi approuvé le Projet de réhabilitation de la seule route reliant les communautés à la capitale, après 20 ans sans aucune rénovation. En plus du renforcement et de la maintenance du réseau routier, ce projet aidera à gerer la gestion des impacts des catastrophes naturelles sur cette route essentielle au fonctionnement de l’île. Une fois restorée, cet axe aidera au développement de Kiribati, et en cas de catastrophe, elle permettra la circulation des services cruciaux, aidant les gens, les entreprises et le gouvernement à obtenir ce dont ils ont le plus besoin.

20 millions de dollars américains ont été accordés à Kiribati, le plus grand financement de la Banque Mondiale.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires