Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Des parkings réservés pour ceux qui se rendent au travail à vélo

USA / / Amérique du nord

Les immeubles de Manhattan voient fleurir des espaces de stationnement à vélos, directement dans les tours commerciales, pour répondre aux besoins de tous ceux qui se rendent sur leur lieu de travail en pédalant. Cependant, les propriétaires sont pris entre la perte d’un espace à revenu régulier et la bonne publicité liée à une modernisation « verte » de leur immeuble grâce à ces stationnements inusités.

Les stationnements pour vélo envahissent les tours de NYC

La création d’un nouvel espace dédié aux bicyclettes des employés du 345 Hudson Street s’avère être un « fit » parfait. Ce bâtiment est l’hôte de plusieurs entreprises comme Penguin Putnam, Starbucks et  la radio CBS, et dont les employés sont nombreux à arriver en vélo. Alfonse Amore, vice-président de la société de gestion immobilière Trinity Real Estate pour les propriétaires de l’immeuble, explique :

Il fait une centaine de pieds carrés, et il est toujours bondé. Nous y accueillons entre 35 et 40 vélos par jour.

Trinity Real Estate a ouvert le parking à vélo en août 2008 pour un coût d’environ 30 000 $ [22 400 euros] – incluant l’éclairage, la peinture, la nouvelle porte d’entrée et, bien sûr, des supports à vélos (10 supports multiples à 2500 $ [1870 euros] chaque). Il n’inclut pas  la perte liée au loyer s’il était loué comme simple espace de stockage. Il faut savoir qu’à Manhattan, un tel local peut être loué au minimum 30 $ [22 euros] par année le pied carré, selon le quartier et la demande.

A en croire le ministère des Transports, la ville n’a pas répertorié le nombre exact de locaux dédiés aux vélos dans les tours de bureaux. Cependant, depuis décembre 2009, le même ministère oblige les immeubles qui  possèdent des monte-charges à fournir un local à vélos en cas de demande d’un locataire. Certes il existe des exceptions, mais un propriétaire devrait en général être en mesure d’offrir un stationnement alternatif ou bien mettre en évidence un grave problème de sécurité lié à l’utilisation de l’ascenseur.

Tour de vélo à NYC.

Ce nouveau local pour vélos du 345 Hudson Street rejoint celui d’autres lieux comme le 1330 Avenue of the Americas, le 340 Madison Avenue, le 520 Eighth Avenue et, sans doute le plus apprécié, celui de l’Empire State Building. Certains propriétaires disent qu’ils sont heureux de créer et de maintenir des espaces qui encouragent la construction et la modernisation « verte » des bâtiments – tant pour des raisons financières que publiques. Et les partisans des espaces de stationnement dédiés aux vélos voient cela comme le plus bel exemple d’un changement de mentalités.

« La loi n’exige pas de locaux à vélo », déclare Noah Budnick, le directeur adjoint de l’association à but non lucratif Transportation Alternatives. « La loi exige simplement que les bâtiments doivent permettre aux personnes de monter leurs vélos de la rue jusqu’à leur bureau. » Transportation Alternatives, qui a travaillé avec la ville sur la loi de 2009, ne comptabilise pas non plus le nombre de locaux dédiés aux vélos, mais estime que ces locaux sont en pleine croissance :

Nous entendons de plus en plus que c’est un argument de vente dans le marché de l’immobilier. Vous voyez alors des  bureaux vendus avec des espaces à vélo, ce qui est assez impressionnant.

 

Sacrifier un espace de location pour être plus « vert »

Pourtant, les propriétaires savent qu’ils doivent sacrifier un espace à revenu régulier en contrepartie. Certains se demandent si ces espaces à vélo seront durables et si les loyers continueront à augmenter malgré la crise.

La plus spectaculaire annonce pour ces nouveaux locaux est arrivée en avril de cette année par Malkin Holdings qui annonçait l’ouverture d’un local à vélos dans l’Empire State Building. Cette initiative avait été  évoquée  lors d’un débat à New York sur l’augmentation des pistes cyclables.  Moins de deux ans après, Anthony E. Malkin entamait une rénovation de 550 millions $ [410 millions d'euros] de l’Empire State Building pour le rendre plus écologique.

Vieux vélo.

Le propriétaire ne semble pas avoir eu le courage de redescendre son vélo de ce gratte-ciel new-yorkais. © Joel Bedford (Flickr.com)

Cependant, un élément peut freiner la construction de ces fameux espaces de stationnement : l’installation de douches. Pourquoi ? Il faut savoir que le Green Building Council des États-Unis, qui certifie les bâtiments LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), attribue des points uniquement pour les espaces de stationnement à vélos qui comprennent douches et vestiaires.

Cette certification est importante pour les propriétaires, car elle démontre au public et aux investisseurs que leurs bâtiments économisent de l’énergie. Mais cette exigence coûte cher en installation et demande plus d’espace au local, ce qui fait grincer des dents certains propriétaires de Manhattan.  Ils s’accordent à dire que les cyclistes qui parcourent plus de 10 miles [16 km] de chez eux à leur bureau ont besoin de prendre une douche en arrivant, mais ils estiment qu’ils sont peu nombreux. Eric Gural, directeur exécutif général chez Newmark Knight Frank, qui supervise l’espace de stationnement pour vélos de 1000 pieds carrés (100 m2) sur la 8ème Avenue, déclare ainsi :

Vous avez beaucoup de bâtiments ici qui voudraient obtenir des points LEED. Si nous n’avions pas à mettre de douches, je pense que vous verriez beaucoup plus de stationnements à vélo fournis par les propriétaires (celui sur la 8ème, comme tous les autres mentionnés dans cet article, ne comprend pas de douches, ndlr).

Ainsi l’installation d’espaces dédiés aux vélos dans les immeubles commerciaux de Manhattan semble liée à la volonté des propriétaires d’offrir leur espace sous-utilisé ou vide. Des changements dans le système de points LEED pourraient stimuler leur développement, mais l’attrait vers des usages plus lucratifs pourraient aussi le freiner.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires