Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Un grand supporter des OGM

Nigéria / / Afrique

Alors que l’Union Européenne est de plus en plus frileuse au sujet des OGM dans notre alimentation, un des plus grands pays africains devient leur plus ardent défenseur.

©IITA

La biotechnologie au service de l’Etat

Dans les années 1960, le Nigeria était un grand producteur agricole, jusqu’à ce qu’il découvre du pétrole. Le pays s’est alors concentré sur l’or noir, aux dépens de l’agriculture. Or, l’avenir sera sans pétrole. Le Nigeria affiche donc sa volonté d’exploiter la biotechnologie afin d’aider à nourrir sa population en augmentation.

“Nous sommes un gouvernement très pro-technologie. Nous devons nourrir tellement de gens avec notre agriculture, que nous avons besoin d’utiliser une technologie de dernier cri. La biotechnologie pourrait nous permettre de combattre toute une série de parasites et de maladies”, a déclaré le Ministre de l’agriculture et du développement rural, le Dr Akinwumi Adesina.

Des objectifs clairs

Désormais, avec une population de plus de 167 millions, le Nigeria est obligé d’importer les aliments de base.

“Nous dépensons 11 milliards de dollars pour acheter du blé, du riz, du poisson et du sucre, ce qui est absurde car nous regorgeons de ressources naturelles. » ajoute Adesina. De fait, environ 60% des terres arables du Nigeria ne sont pas cultivées, et le gouvernement pousse les habitants à montrer l’exemple pour la région, et à produire de manière commerciale au lieu de se contenter d’agriculture de subsistance.

“Nous avons décidé de révolutionner le secteur agricole au Nigeria. Nous voulons une agriculture qui soit commerciale, pour avoir plus de revenus et la biotechnologie va nous aider. Notre idée est d’industrialiser le secteur afin de devenir un acteur sur le marché mondial . Nous désirons aussi augmenter notre production nationale de 20 millions de tonnes de nourriture sur les 4 ans qui arrivent, tout en créant 3,5 millions d’emplois,” selon Adesina.

Pour lui, le Nigéria a déjà fait des progrès sur la route des OGM. En effet, le Nigeria est le seul pays en Afrique qui a produit une cassave plus nutritive, avec davantage de vitamine A en utilisant la biotechnologie.

Une certaine résistance

Environ 48 pays reçoivent de l’aide en nature en Afrique. Ce n’est pas pour cela qu’ils accueillent tous les OGM à bras ouverts. Le gouvernement kényan a renvoyé le directeur de son Agence nationale de biosécurité parce qu’il avait hâté le processus d’import d’aliments sans doute modifiés génétiquement. La Zambie, le Lesotho, le Swaziland, l’Angola et le Soudan ont tous imposé des restrictions sur les OGM alors qu’ils manquent cruellement de nourriture pour leur population.

” Comment ne pas s’inquiéter de cette nouvelle technologie et de ses impacts sanitaires à long terme alors que l’Union européenne s’en méfie ? Serions-nous différents? “ questionne Tewolde Egziabher, le directeur de l’Agence de protection de l’environnement d’Éthiopie.

Pour Adesina, toutefois, l’essentiel est que les Nigériens ne restent pas pauvres. Tous les moyens seront bons pour augmenter la production agricole.

“Nous n’allons pas servir de modèle pour la pauvreté. Nous devons offrir un fleuve de richesses à notre population et l’agriculture est le plus court chemin.”

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires