Source inépuisable sur le développement durable

Green et vert

Stéphanie Goujon, le coeur sur la main (verte)

France / / Europe

Making-off : A l’occasion de la journée de la femme, dimanche 8 mars, nous vous proposons une série de portraits de femmes qui comptent dans le secteur du développement durable et/ou de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Une façon de mettre des visages sur les avancées décisives dont notre société peut se vanter jour après jour. Retrouvez aussi les portraits d’Alice Audouin, de Cécilia Durieu, de Valérie Bernis et de Martine Brousse

Vous ne connaissez peut-être pas son nom, pourtant c’est en partie grâce à elle qu’un peu partout en France, des femmes et des hommes dans la précarité peuvent se laver, s’habiller et cuisiner avec des produits neufs. 

Un destin imprévisible

A priori, rien ne prédestinait Stéphanie Goujon à ce destin. Cette diplômée d’HEC s’est d’abord lancée dans une carrière dans la publicité avant de tout claquer après onze ans pour s’engager dans l’associatif. « A la naissance de ma fille en 2007 j’ai eu un déclic. J’ai réalisé que je faisais partie d’un grand tout et j’ai commencé à m’intéresser sérieusement au développement durable. La trentaine entamée, je souhaitais aussi donner un nouveau sens à ma vie professionnelle. Utiliser mes compétences pour créer, innover ».

Stéphanie Goujon est aujourd’hui Déléguée Générale de l’Agence du Don en Nature et elle a été sacrée Femme en Or de l’Environnement en 2013. Créée en 2008, l’association collecte des produits neufs non alimentaires invendus auprès d’industriels et les redistribue à son réseau d’associations luttant contre l’exclusion à travers une plateforme logistique.

Stéphanie Goujon a rejoint les équipes de l’Agence du Don en Nature en tant que bénévole alors que la structure était encore très récente. Dans une France qui sombrait dans la crise, la petite équipe a eu l’idée de récupérer des produits neufs invendus qui allait finir à la poubelle pour en faire bénéficier les plus démunis : moins de gaspillage, plus de partage. « Offrir des vêtements neufs, du linge de maison, des accessoires de cuisine ou encore des fournitures scolaires, c’est simplement permettre de vive dignement ».

Une croissance très rapide

« Nous avons fait jouer nos relations mais tout s’est enclenché très vite. Aujourd’hui, nous pouvons compter sur la générosité d’une centaine d’entreprises mécènes » explique Stéphanie Goujon. En effet, dès le début de l’aventure des grands noms comme Carrefour, L’Oréal, Seb ou bien encore Procter & Gamble ont répondu présent.

Stéphanie Goujon est aujourd’hui à la tête d’une équipe d’une trentaine de personnes, un engagement très intense mais qui a su être récompensé. En effet, l’Agence du Don en Nature récupère plus d’un million et demi d’euros de produits chaque mois et elle aide pas moins de 500 000 personnes par an. Mais Stéphanie Goujon ne veut en aucun cas s’arrêter là et elle ambitionne déjà de multiplier par trois les dons. « Nous avons ouvert une antenne en Belgique, il y a près de deux ans. Elle commence à devenir automne. Nous venons d’en lancer une autre en Espagne ».

Stéphanie Goujon est la preuve vivante que l’engagement pour le développement durable peut naitre en chacun d’entre nous. Elle qui n’était pas destiné à cette carrière est finalement devenue l’une des femmes les plus importantes sur cette thématique en France. Comme elle le dit si bien, « nous avons tous une part de responsabilité et chacun peut œuvrer à son petit niveau. Par exemple, enseigner aux enfants à simplement fermer le robinet lorsqu’ils se lavent les dents pour ne pas gaspiller l’eau ». En effet, de petits gestes simples peuvent permettre de tout changer.

Réagissez à cet article !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Derniers commentaires